Mouche à Fruits de Méditerranée

  • Symptômes

  • Déclencheur

  • Contrôle Biologique

  • Contrôle Chimique

  • Mesures préventives

Mouche à Fruits de Méditerranée

Ceratitis capitata

Insecte


En Bref

  • Des signes de perforations sur les fruits, correspondant aux sites d'oviposition des femelles.
  • Les fruits affectés murissent et pourrissent ou tombent de façon prématurée.
  • Des champignons opportunistes peuvent se développer autour des perforations ou des exsudats sur les fruits.

cultures affectées:

Abricotier

Agrumes

Amandier

Aubergine

Cerise

Grenadier

Manguier

Olivier

Papaye

Poirier

Poivron & Piment

Pommier

Prunier

Pêcher

Tomate

Vigne

Symptômes

Les fruits attaquées par la mouche montrent des signes de perforations, correspondant aux sites d'oviposition choisis par les femelles. Les fruits affectés murissent et pourrissent de façon prématurée. Ils peuvent exsuder des gouttes de jus sucré et peuvent parfois tomber. Des champignons opportunistes peuvent se développer autour des perforations ou des exsudats de fruit. Les mouches présentent un thorax argenté parsemé de marques noirâtres, un abdomen brun roux avec des rayures plus sombres et des ailes claires ornées de bandes brun clair et de petites taches grises.

Déclencheur

Les symptômes sont causés par l'activité alimentaire des larves de la mouche méditerranéenne Ceratitis capitata. Celle-ci est endémique à l'Afrique Sub-Saharienne et s'est propagé à la zone méditerranéenne, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et Centrale et en Australie. La femelle perce la fine peau des fruits ou des baies en dévelopement et pond des œufs sous la peau. Après éclosion, les larves se nourrissent de la pulpe des fruits et infligent généralement des dégâts sévères qui peuvent rendre ceux-ci immangeables. Il s'agit d'un insecte polyphage, ce qui signifie qu'il se nourrit d'une large gamme d'hôtes, qu'il peut infester facilement si ses plants préférés ne se trouvent pas à proximité. Il n'est pas prouvé qu'il puisse transporter des champignons opportunistes qui se développent sur les fruits attaqués. Il s'agit d'une espèce hautement invasive qui s'épanouit dans divers environnements et à des gammes de températures relativement larges, avec des valeurs optimales situées entre 10 et 30°C.

Contrôle Biologique

Il est possible de faire usage de méthodes de contrôle biologiques utilisant des insectes et prédateurs parasitoïdes. Ceratitis capitata est également sensible à une variété de champignons parasitiques (Beauveria bassiana entre autres), ainsi qu'à quelques nématodes. Le résultat du traitement dépendra grandement de la culture (ou du fruit) affectée. Différents traitements thermiques avec de la vapeur d'eau (44°C pendant 8 heures par exemple), de l'eau chaude et des traitements à air pressurisé, ainsi que des traitements au froid peuvent être utilisés sur les fruits provenant de zones infectées. Ces traitements peuvent être appliqués durant le stockage, le transport ou les deux. Toutefois, ils réduisent tous la durée de vie de la plupart des fruits. Du spinosad peut également être vaporisé dans un délai convenable afin de protéger les cultures.

Contrôle Chimique

Envisagez toujours une approche combinant des mesures préventives à des traitements biologiques, s'il en existe. Tremper les fruits dans un insecticide est une méthode acceptée de protection. Des arrosages de couverture des cultures peuvent également être utilisés en traitement préventif, mais peuvent être chers. Des pulvérisations d'appâts protéinés attirant aussi bien les mâles que les femelles, associées à un insecticide approprié (malathion) dans le même piège sont une forme mieux acceptée de traitement.

Mesures préventives

Merci de respecter les règlements de quarantaine dans le cas où vous trouveriez cet insecte dans les vergers.,Installez des pièges de contrôle ou à phéromone afin de détecter l'insecte.,Signalez-les aux autorités compétentes dès que possible après les avoir détectés.,Ne déplacez pas de fruits potentiellement infectés hors de la zone.,Emballez les fruits destinés à l'export avec du papier ou des manches en polyéthylène.,Débarrassez-vous de tous les fruits infectés en les emballant dans un double sac avant de les jeter à la poubelle.