La Maladie du Dépérissement du Manguier

  • Symptômes

  • Déclencheur

  • Contrôle Biologique

  • Contrôle Chimique

  • Mesures préventives

La Maladie du Dépérissement du Manguier

Botryosphaeria rhodina

Champignon


En Bref

  • Un assombrissement et un flétrissement de l'écorce et des rameaux de l'arbre, progressant vers l'extérieur.
  • Les feuilles se dessèchent et deviennent brunes, causant la défoliation.
  • Une sécrétion de gomme se produit initialement sous la forme de petites gouttes, qui exsudera ensuite le long de l'arbre.

cultures affectées:

Manguier

Symptômes

L'infection des manguiers par le champignon Botryosphaeria rhodina se manifeste sous la forme de rameaux sec et peut conduire à la défoliation complète. Durant les premiers stades de la maladie, les écorces se décolorent et deviennent plus sombres. Par la suite, les jeunes rameaux commencent à dépérir depuis leur base, ce phénomène se propageant vers l'extérieur jusqu'à ce que les feuilles soient affectées. Les nervures deviennent brunes, tandis que les feuilles s'enroulent vers le haut et finissent par tomber de l'arbre. Dans les derniers stades du dépérissement, les petits rameaux et les branches sécrètent de la gomme. Initialement, de petites gouttes de gommes sont visibles, mais à mesure que la maladie progresse, la branche ou le tronc entiers peuvent en être recouverts. Dans les cas sévères, l'écorce de l'arbre ou des branches entières peuvent mourir et se fendre.

Déclencheur

Botryosphaeria rhodina survit dans les tissus nécrotiques de l'arbre sur de longues périodes. Il envahit le système vasculaire du manguier par des blessures sur le tronc et les branches. Le mécanisme précis de l'infection n'est pas entièrement connu. Les points d'entrée possibles sont les blessures infligées par les insectes (coléoptères) ou les blessures mécaniques causées lors du travail du champ. La source principale d'infection sont les spores produites dans les rameaux ou l'écorce morte. Elles demeurent dans les arbres pendant la saison de croissance et se répandent pendant la récolte. Des carences en fer, en zinc ou en manganèse peuvent favoriser l'apparition de la maladie. Le stress hydrique et celui causé par le gel ont également été liés à des infections par ce champignon. La maladie peut apparaître n'importe quand dans l'année mais elle est particulièrement présente durant les derniers stades de croissance.

Contrôle Biologique

Après l'élagage, appliquez de l'oxychlorure de cuivre à une concentration de 0,3% sur les blessures. Appliquez de la bouillie bordelaise deux fois par an afin de réduire le taux d'infection aux arbres.

Contrôle Chimique

Envisagez toujours une approche intégrée avec des mesures préventives et des traitements biologiques, si disponibles. Des sprays contenant le fongicide thiophanate-méthyl ont montré leur efficacité contre B. rhodina. Contrôlez les populations de Scolytinae et de chenilles du foreur en appliquant de la bifenthrine sur les arbres.

Mesures préventives

Faites en sorte que vos arbres demeurent sains et arrosez-les de façon régulière.,Ne plantez pas dans des zones susceptibles au gel ou à des carences nutritives.,Inspectez le verger régulièrement afin de détecter toute infection potentielle dans ses premiers stades.,Évitez les dégâts et les lésions aux arbres, qui constituent des points d'entrée prédominants pour le champignon.,Utilisez un programme de fertilisation équilibré.,Retirez et détruisez immédiatement les parties infectées des arbres.,Coupez également les branches saines environnantes afin d'assurer une éradication complète du pathogène.