Carence en Phosphore - Oignons

Oignons

Carence en Phosphore

Phosphorus Deficiency


En Bref

  • Feuilles violettes, coloration qui part des bords.
  • Feuilles enroulées.
  • Croissance ralentie.

Symptômes

Les symptômes des carences en phosphore peuvent apparaître à tous les stades de développement mais sont plus prononcés sur les jeunes plants. Contrairement aux autres nutriments, les symptômes de cette carence sont généralement peu voyants et peuvent être difficiles à identifier. En cas de carences légères, un nanisme ou une apparence rabougrie sont des indications possibles de cette maladie. Toutefois, aucun symptôme marqué n'est visible sur les feuilles. Dans les cas de carences sévères, les tiges et les pétioles présentent une décoloration vert sombre à violette. L'envers des feuilles les plus âgées montre également une pigmentation violette, démarrant des pointes et des bords et s'étendant par la suite au reste de la feuille. Ces feuilles peuvent devenir cuirées et les nervures peuvent former un maillage brun. Dans certains cas, une carence en phosphore sera caractérisée par des pointes brûlées et le développement d'une chlorose ainsi que des zones nécrotiques sur les bords des feuilles. Les fleurs et les fruits se développent, mais les rendements en fruits sont bas.

Déclencheur

Différentes cultures peuvent être plus ou moins sensibles à une carence en phosphore. Les racines absorbent les ions phosphate lorsque ceux-ci sont dissouts dans l'eau du sol. Les sols calcaires à haute concentration en calcium peuvent être pauvres en phosphore. Toutefois, plus généralement, il s'agit de la disponibilité de ce nutriment qui est limitée car le phosphore a adhéré aux particules du sol et ne peut pas être absorbé par la plante. Aussi bien les sols alcalins qu'acides peuvent présenter ce phénomène. Les sols à faible teneur organique ou ceux riches en fer peuvent également être problématiques. Un temps froid empêche le développement et le fonctionnement correct des racines, ce qui peut également conduire à cette maladie. Des conditions de sécheresse ou des maladies qui limitent l'absorption d'eau et de nutriments par les racines peuvent aussi déclencher des symptômes de carence. L'humidité du sol, à son tour, augmente le taux d'absorption et permet des rendements significativement plus élevés.

Contrôle Biologique

Les niveaux de phosphore du sol peuvent être réapprovisionnés en appliquant du fumier de ferme ou d'autres matériaux (paillis organique, compost et guano) ou une combinaison de ces derniers. Après récolte, l'incorporation de résidus au sol peut également contribuer à maintenir un équilibre positif de phosphore sur le long terme et à améliorer la structure du sol. La décomposition de matières organiques fournit également un apport constant de phosphore disponible pour les plantes.

Contrôle Chimique

Les traitements permettant de résoudre les problèmes de carences sont variés, peu chers et facilement applicables. Le phosphore est fourni aux plantes sous la forme de phosphate associé à de l'azote et du potassium (le trio N-P-K des produits fertilisants). Des tests du sol sont recommandés afin de déterminer le ratio de chacun de ces nutriments. Celui-ci varie suivant le type de sol, la variété de la plante en question et la concentration d'azote dans le sol. Généralement, il est recommandé d'appliquer du phosphore et du potassium quelques semaines avant les semailles ou la plantation. L'azote, quant à lui, doit être appliqué plus tard, par applications fractionnées durant la croissance végétative.

Mesures préventives

  • Utilisez des variétés efficaces dans l'extraction du phosphore du sol.
  • Assurez une fertilisation équilibrée et efficace des cultures.
  • Après la récolte, incorporez des résidus de plantes dans le sol.
  • Utilisez une approche intégrée avec des engrais minéraux et organiques afin de conserver l'équilibre des nutriments dans le sol.
  • Effectuez un chaulage des sols si nécessaire afin que le sol atteigne le pH approprié.