Faux tigre de l'amandier - Amandiers

Amandiers

Faux tigre de l'amandier

Monosteira unicostata


En Bref

  • Sur le dessus des feuilles, des pointillés pâles et des décolorations jaunâtres.
  • Sur l'envers des feuilles, des excréments d'insectes éparpillés, sous la forme de mouchetures noires.
  • Chute prématurée des feuilles dans les cas sévères.

Symptômes

Les adultes et les nymphes du faux tigre se nourrissent depuis l'envers des feuilles en aspirant les fluides des tissus foliaires. Ceci provoque l'apparition de pâles pointillés et une décoloration sur la surface supérieure des feuilles. Ces symptômes peuvent devenir particulièrement marqués de la moitié à la fin de l'été. Lorsqu'ils se nourrissent, les insectes salissent l'envers des feuilles de mouchetures d'excréments sombres, qui gouttent parfois sur la chaussée ou d'autres surfaces sous-jacentes. Une exposition prolongée des amandiers à des populations importantes de faux tigres peut causer la chute prématurée des feuilles (défoliation) ainsi qu'une diminution de la croissance des plants. Les symptômes causés par ce parasite ne sont pas uniques. D'autres insectes hémiptères et thrips produisent également des feuilles piquées et des excréments sombres. Les infestations d'acariens montrent également des pointillés mais plutôt que des excréments sombres, des peaux de nymphes et de fins maillages argentés sont visibles. Examiner les arbres à l'aide d'une loupe peut aider dans l'identification des symptômes.

Cultures

0 Cultures

Déclencheur

Les symptômes sont causés par le faux tigre, Monosteira unicostata. Les adultes mesurent environ 3 mm de long. Ils possèdent des ailes antérieures constituées d'une multitude de cellules semi-transparentes qui donnent à leur corps un aspect de dentelle. Ils peuvent hiverner sous la forme d’œufs, sur les feuilles des hôtes à feuilles persistantes, ou sous leur forme adulte, dans des endroits protégés tels que les plaques d'écorce, les feuilles mortes ou d'autres déchets sous les arbres. Avec l'arrivée du printemps, ils émergent et reprennent leur activité, s'installant sur les feuilles. La femelle insère de petits œufs ovales, individuellement ou en grappe, sur l'envers des feuilles à proximité des nervures principales et les recouvre ensuite d'excréments sombres. Les nymphes apparaissent après 10 à 18 jours, formant des colonies qui se nourrissent de façon grégaire, en perçant et aspirant la sève des feuilles. Elles atteignent l'âge adulte après environ 10 jours, passant par cinq stades nymphaux. Dans les zones où l'hiver est doux, ces stades peuvent tous être présents durant l'année sur les hôtes aux feuilles persistantes. Les faux tigres produisent plusieurs générations en l'espace d'une année.

Contrôle Biologique

Dans les vergers ayant un passif d'infestation par ce parasite, inspectez les plants environ une fois par semaine à partir de la fin de l'hiver. Agissez lorsque les nymphes de faux tigres deviennent abondantes et avant que les dégâts ne soient trop importants. Un jet d'eau pressurisé dirigé sur l'envers des feuilles en début de saison, lorsque les nymphes constituent le stade prédominant, puis à intervalles réguliers, peut aider à éradiquer les populations des jeunes arbres. Des traitements à l'aide de savon insecticide, d'huile à action limitée, d'huile de margousier et de produits naturels à base de pyréthrine peuvent également être envisagés.

Contrôle Chimique

Envisagez toujours une approche combinant des mesures préventives à des traitements biologiques, s'il en existe. Des insecticides de contact qui ne laissent pas de résidus persistants ou toxiques (qui peuvent tuer les ennemis naturels des faux tigres) incluent l'azadirachtine et les pyréthroïdes, et sont souvent combinés à du pipéronyle butoxyde, un composé qui augmente leurs effets.

Mesures préventives

  • Inspectez régulièrement le verger afin de détecter tout symptôme de parasite.
  • Les blessures étant principalement esthétiques, il peut être judicieux de les tolérer si l'infection ne provoque pas de défoliation et de dégâts sérieux aux arbres.
  • Implémentez une fertilisation et une irrigation équilibrées afin d'augmenter la résistance naturelle des amandiers contre ces insectes suceurs.
  • N'utilisez pas d'insecticides à large spectre qui pourraient tuer différents types d'insectes prédateurs du faux tigre.
  • Augmentez les populations d'ennemis naturels en cultivant une grande variété de plantes à fleurs.
  • Élaguez les parties infectées des arbres et détruisez les débris.