Noctuelle du Tabac - Manguiers

Manguiers

Noctuelle du Tabac

Spodoptera litura


En Bref

  • Larges dégâts alimentaires sur les feuilles.
  • Défoliation.
  • Papillons avec un corps burn-grisâtre et des ailes antérieures de couleurs différentes.
  • Grappes d'oeufs sur les limbes supérieurs.

Symptômes

Les larves nouvellement écloses se nourrissent en groupe sur les feuilles, raclant les tissus foliaires et dénudant la plante. Les larves plus âgées se dispersent et se nourrissent avec voracité du feuillage pendant la nuit. Durant la journée, elles se cachent généralement dans le sol autour de la base des plants. Dans les sols plus légers, les larves peuvent atteindre les racines et les endommager. Seuls les pétioles et les branches demeurent une fois que les larves se sont nourries des plants.

Déclencheur

Les papillons adultes possèdent un corps brun grisâtre et des ailes antérieures bigarrées avec des marques blanches ondulées sur les bords. Les ailes postérieures sont blanches translucides avec des lignes brunes le long des bords et des nervures. Les femelles pondent en grappes une centaine d'œufs recouverts d'écailles brun doré sur le limbe supérieur des feuilles. Après éclosion, les larves glabres de couleur verte clair se dispersent rapidement et commencent à se nourrir en groupe sur les feuilles. Les larves plus âgées sont vert sombre à brunes, avec des taches sombres sur les flancs et un abdomen légèrement plus clair. Deux bandes jaunes longitudinales sur les côtés, interrompues par des taches triangulaires noires. Une bande orange court le long de leur dos entre ces taches. Les larves se nourrissent durant la nuit et se réfugient dans le sol pendant la journée. Les larves et les adultes s'épanouissent à des températures entre 15 et 35°C, 25°C étant la température optimale. Un faible taux d'humidité et des températures plus élevées ou plus basses réduisent leur fécondité et prolongent leur cycle de vie.

Contrôle Biologique

Les guêpes parasitoïdes des espèces Trichogramma chilonis, Telenomus remus et Apanteles africanus se nourrissent des œufs ou des larves. Des bio-insecticides basés sur le Virus de la Polyhédrose Nucléaire (VPN) ou sur Bacillus thuringiensis fonctionnent également. Sinon, les champignons pathogènes Nomuraea rileyi et Serratia marcescens peuvent être vaporisés sur les feuilles. Les solutions d'appât à base de son de riz, de molasse ou de sucre brun peuvent être répandues sur le sol en soirée. De l'huile végétale de margousier (feuilles ou semences) et des extraits de semences de Pongamia glabra sont hautement efficaces contre les larves de Spodoptera litura. De l'azadirachtin 1500 ppm @ 5 ml/l ou NSKE 5% peuvent par exemple être utilisés aux stades de l'oeuf et ainsi prévenir l'éclosion.

Contrôle Chimique

Envisagez toujours une approche intégrée combinant des mesures préventives à des traitements biologiques, s'il en existe. Un usage abusif d'insecticides peut conduire au développement de résistance chez les parasites. Afin de contrôler les jeunes larves, plusieurs types d'insecticides peuvent être utilisés, par exemple les produits à base de chlorpyriphos, d'émamectine, de flubendiamide, de chlorantraniliprole, d'indoxacarbe ou de bifenthrine. Les solutions d'appât réduisent également les symptômes de façon efficace.

Mesures préventives

  • Vérifiez s'il existe des variétés tolérantes sur le marché.
  • Semez tôt afin d'éviter les pics de populations d'insectes.
  • Irriguez régulièrement afin d'éviter une sécheresse prolongée de mi-saison.
  • Plantez des cultures pièges comme le tournesol, le taro et le ricin commun autour et dans les champs.
  • Plantez des plantes répulsives telles que Ocimum spp.
  • (basilicum).
  • Construisez des perchoirs à oiseaux à plusieurs endroits du champ.
  • Utilisez des pièges lumineux ou à phéromones afin d'attirer les papillons.
  • Inspectez vos champs afin de détecter tout signe de la maladie tel que des masses d'œufs, des dégâts d'alimentation ou la présence de larves.
  • Récupérez les masses d'œufs et les larves présentes sur les plantes pièges et hôtes et détruisez-les.
  • Retirez les mauvaises herbes 15-20 jours après les semailles.
  • Manipulez vos plants avec soin durant la culture et évitez de les endommager ou de les blesser.Soignez l'hygiène de vos outils et de votre équipement.
  • Labourez profondément afin d'exposer les nymphes de Spodoptera à leurs ennemis naturels et autres facteurs météorologiques.