Mineuse - Gombos

Gombos

Mineuse

Agromyzidae


En Bref

  • Lignes irrégulières en forme de serpent sur les feuilles, souvent délimitées par les nervures des feuilles.
  • Les feuilles peuvent tomber prématurément.

Symptômes

Des lignes gris pâle irrégulières ou serpentines apparaissent des deux côtés des limbes au fur et à mesure que les larves se nourrissent. Ces terriers sont habituellement limités par les nervures des feuilles et contiennent des matières fécales noires visibles sous forme de traces minces à l'intérieur des tunnels. Des feuilles entières peuvent être recouvertes de mineuses. Les feuilles endommagées peuvent tomber prématurément (défoliation). La défoliation peut réduire le rendement et la taille des fruits et exposer les fruits aux coups de soleil.

Déclencheur

Les mineuses sont une famille de mouches avec plusieurs milliers d'espèces dans le monde. Au printemps, elles pondent leurs œufs sur le dessous des feuilles. Les larves se nourrissent entre la surface supérieure et la surface inférieure du limbe. Elles produisent de grands tunnels sinueux blancs avec des traces de matières fécales noires (excréments) quand elles se nourrissent. Les mouches hibernent dans le sol, dans les débris végétaux ou sur les feuilles tombées près de la plante hôte. Les mineuses de feuilles sont attirés par la couleur jaune.

Contrôle Biologique

Une infestation mineure n'entraîne que des dommages esthétiques et n'affecte pas la productivité. Les guêpes parasites qui tuent les larves des mineuses dans la mine sont disponibles sur le marché. Les coccinelles sont également des prédateurs de la mouche mineuse. L'huile de margousier, l'extrait de graines de margousier à feuille de frêne (NSKE 5%), l'huile de margousier (15000 ppm) à 5ml/l ou le Spinosad dissuadent les adultes de se nourrir et réduisent la ponte, limitant ainsi les dégâts. Ces produits ont un faible impact sur les ennemis naturels et les pollinisateurs.

Contrôle Chimique

Envisagez toujours une approche intégrée avec des mesures préventives et des traitements biologiques, s'il en existe. Les insecticides à large spectre des familles des organophosphates, des carbamates et des pyréthroïdes empêchent les adultes de pondre, mais ils ne tuent pas les larves. De plus, ils peuvent entraîner une diminution des ennemis naturels et le développement d'une résistance à la mouche, ce qui, dans certains cas, peut même entraîner une augmentation de leur nombre. Des produits comme l'abamectine, la bifenthrine, le méthoxyfénozide, le chlorantraniliprole ou l'épinétoram peuvent être utilisés en rotation pour éviter le développement de résistance.

Mesures préventives

  • Plantez des semis exempts de mineuses de feuilles.
  • Choisissez des variétés avec des feuilles frisées, qui sont moins sensibles au ravageur.
  • Évitez de planter des hôtes alternatifs près des champs infestés.
  • Utilisez des pièges à colle jaune ou des bassins jaunes remplis d'eau pour attirer les mineuses.
  • Surveillez, cueillez à la main et détruisez les feuilles minées ou les plantes fortement infestées.
  • Plantez des rangées de haies de plantes à fleurs pour empêcher la migration de la mouche.
  • Enlevez les mauvaises herbes et les plantes spontanées dans les champs et autour des champs.
  • Appliquez du paillis autour des plantes pour empêcher les mouches de se reproduire dans le sol.
  • N'utilisez pas d'insecticide à large spectre qui pourrait affecter les ennemis naturels.
  • Labourez en profondeur pour exposer les mineuses à leurs ennemis naturels.
  • Vous pouvez aussi brûler les débris végétaux infectés après la récolte.
  • Faites une rotation des cultures avec des cultures non sensibles.